L’Afrique et le Maroc comme modèle économique

Les travaux de la 6ème édition du Forum marocain de l’entrepreneuriat a entamé ses travaux, mercredi à Ouarzazate, sous le thème «L’Afrique et le Maroc comme modèle économique : La jeunesse comme moteur économique pour le développement».

Organisée par l’Association «Maroc Jeunes Ouarzazate», l’édition de cette année s’inscrit dans le cadre de l’engagement total et constructif au plan stratégique visant à renforcer la coopération économique et diplomatique avec les pays africains.
Initiée avec le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, du Conseil de la région Draâ-Tafilalet, de l’Agence nationale pour la promotion des Petites et moyennes entreprises (Maroc PME), du Centre régional d’investissement Draâ-Tafilalet et d’autres partenaires, cette 6è édition connaît la participation de 15 pays et de 150 jeunes afin de présenter leurs projets et leurs innovations sous la supervision d’experts dans le domaine.
S’exprimant à cette occasion, le président de l’Association «Maroc Jeunes Ouarzazate», Mohamed Ben Aissa, a indiqué que cette manifestation vise à permettre aux jeunes de jouer un rôle capital dans la vie économique du pays et à les inciter à lancer des entreprises en vue de contribuer à générer des emplois et à réaliser le développement escompté.
Ce forum ambitionne également de mettre en lumière les opportunités offertes par les entreprises et les différentes institutions nationales opérant dans le domaine économique et entrepreneurial, de renforcer les capacités des jeunes et de les assister pour acquérir un nouveau savoir-faire et les mécanismes de leadership et lancer leurs propres projets.
De son côté, le secrétaire général du secrétariat d’Etat chargé de la Formation professionnelle, Arafat Atmoun, a relevé que le Maroc a initié une panoplie de réformes structurantes touchant les différentes dimensions de développement (économique, sociale, environnementale et gouvernance), ajoutant que le défi actuel pour le Royaume est de faire évoluer son modèle économique de développement pour être en mesure de prendre en compte de manière intégrée les exigences de la compétitivité économique, de l’équité sociale, de la durabilité et de la participation démocratique.
Il a, dans la foulée, insisté sur la nécessité de placer les jeunes au coeur de tous les plans et stratégies afin de répondre à leurs aspirations et de promouvoir l’emploi, soulignant que pour relever ces défis, il est primordial d’améliorer la qualité et l’efficacité de la formation. Et de poursuivre que la formation professionnelle, en tant que levier pour la satisfaction des besoins en compétences des entreprises, d’une part, et pour l’amélioration de l’employabilité des travailleurs et la promotion de l’emploi des jeunes, d’autre part, est au centre des préoccupations des pouvoirs publics et de toutes les composantes de la société marocaine.
Le responsable a, dans ce cadre, rappelé la présentation récemment devant S.M le Roi Mohammed VI d’une feuille de route relative au développement de la formation professionnelle et le projet de création des «Cités des Métiers et des Compétences», notant qu’en vertu de cette feuille de route, toutes les régions du Royaume seront dotées de «Cités des Métiers et des Compétences», des structures multisectorielles et multifonctionnelles.
Pour sa part, le gouverneur de la province de Ouarzazate, Abderrazak Al Mansouri a indiqué que le Maroc s’est engagé, sous la conduite éclairée de S.M le Roi, dans la consolidation de la coopération avec les pays africains, notamment sur le plan économique, ajoutant que ce forum se veut une occasion propice pour l’échange des expériences et expertises entre les jeunes Marocains et leurs homologues africains, et à les aider à s’acquitter d’un rôle essentiel dans la vie économique.
Le doyen des ambassadeurs accrédités à Rabat et ambassadeur de la République de Centrafrique, Ismaila Nimaga, a, quant à lui, estimé que la jeunesse africaine est habilitée à jouer un rôle important dans le développement du continent eu égard aux compétences et au potentiel dont elle dispose.
Le Maroc, sous la conduite sage de S.M le Roi, a déployé de grands efforts en faveur du développement de l’Afrique, à travers une série de projets importants et structurants dans différents pays du continent, se félicitant par la même occasion de l’initiative du Royaume de permettre à des milliers d’étudiants africains de poursuivre leurs études au Maroc dans les meilleures conditions.
Lui emboîtant le pas, l’ambassadeur de la République fédérale du Nigeria à Rabat, Baba Garba a précisé que les jeunes constituent une partie importante du continent africain, soulignant la nécessité de leur accorder davantage d’intérêt et de leur offrir l’opportunité d’exprimer leur talent et leur créativité.
Le diplomate a ainsi insisté sur l’impératif de mettre à la disposition des jeunes de bonnes formations à même de les aider à accéder au marché de l’emploi, et d’adopter des politiques susceptibles de favoriser la réalisation des Objectifs du développement durable (ODD).
Le forum vise aussi à renforcer les capacités des jeunes à acquérir de nouvelles compétences et mécanismes de leadership et de formulation de projets spéciaux, la création d’entreprises et le développement des aspects sociaux et solidaires de la jeunesse et ce, grâce au soutien et à l’encouragement d’initiatives individuelles efficaces.
Cette 6ème édition est marquée par la participation de responsables diplomatiques, d’acteurs économiques, d’investisseurs, d’experts et d’universitaires du Royaume et de pays africains amis, en vue de partager leurs expériences dans les domaines de l’entrepreneuriat, de l’innovation et du développement, d’ouvrir la voie de la coopération et des échanges et de s’informer des derniers développements dans le monde des affaires et de l’économie.
Le forum est également un événement de haut niveau réunissant des jeunes marocains ambitieux en matière d’innovation et de créativité, ainsi que des experts et acteurs économiques étrangers, pour travailler ensemble dans le cadre de séances de discussion et de forums thématiques sur les opportunités, les défis et les enjeux liés à la technologie et aux techniques modernes dans le monde de l’entrepreneuriat.
Cet événement adopte une vision prospective en sensibilisant à l’importance de l’entrepreneuriat et en contribuant au développement, grâce à une économie efficace et durable qui tient compte des exigences de l’économie nationale et internationale et des défis posés par le changement climatique dans le sillage de l’engagement ferme du Maroc pour faire face aux problèmes environnementaux.
Le programme du forum prévoit des débats et des tables rondes autour de thèmes portant sur «L’agriculture au centre du développement durable», «Le Maroc comme modèle économique africain», «La révolution numérique» et «L’écotourisme et l’esprit d’entreprise».
Au menu figurent également des ateliers axés sur «l’innovation», «la technologie» et «l’autoentrepreneur», ainsi qu’un concours au profit des jeunes participants venus de toutes les régions du Royaume dans le domaine de l’entrepreneuriat afin de sélectionner les trois meilleures idées de projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *